Épreuves

Le Trophée International de l’Enseignement Agricole comprend des épreuves écrites et pratiques se déroulant en amont et pendant le Salon International de l’Agriculture.


L’épreuve n° 1 : Communication :
o Rédaction d’un article de presse
o Décoration et animation de la stalle
L’épreuve n° 2 : Manipulation d’un bovin en toute sécurité
L’épreuve n° 3 : Grand oral de présentation sur le ring
L’épreuve n° 4 : Notation du comportement des élèves sur le salon


La première épreuve est préparée dans le cadre de l’établissement. Les trois suivantes se déroulent sur le Salon International de l’Agriculture.
Chaque établissement doit obligatoirement participer à l’ensemble des épreuves.
Les épreuves préparées dans l’établissement doivent être obligatoirement réalisées par les élèves et non par des professionnels.
RAPPEL : Une attention particulière doit être portée quant au choix du bovin, son caractère docile et la complète maîtrise de son dressage sont primordiaux pour la sécurité sur le salon.

Epreuve n° 1 : communication

a) Rédaction d’un article de presse
Un article de presse relate un événement, présente des faits ou expose un point de vue, en respectant les règles suivantes :

  • Le choix d’un angle (prise de position) en fonction des questions soulevées par le sujet, par une polémique, par les conséquences induites ;
  • Un titre et un chapeau d’introduction faisant apparaître l’essentiel de l’information ;
  • En plus du titre et du chapeau, l’article peut être complété par un encadré qui apporte un éclairage sur un des aspects traités.
  • Le contenu doit répondre aux questions qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi ;
  • Le style doit privilégier les phrases courtes et éviter le jargon ;
  • La longueur demandée (ou calibrage) doit être respectée ;
  • La présentation doit renforcer la lisibilité du texte, grâce à l’intertitre et aux légendes des photos et phrases de relance.
    Il comporte en général trois grandes parties :
  • L’attaque (première phrase du texte) qui incite le lecteur à lire la suite : phrase sans verbe, description imagée ou citation ;
  • Le corps (la plus grande partie du texte). Selon sa longueur, il peut être séparé par des intertitres ;
  • La chute (dernière phrase) qui marque la fin du texte.
    Les règles rédactionnelles :
  • Un titre
  • Un chapeau d’introduction faisant apparaître l’essentiel de l’information
  • Des inter et une phrase de relance (phrase qui peut être issue du texte) pour rythmer l’article
  • Un encadré minimum sur un angle particulier
  • Deux photos légendées minimum
  • Possibilité d’une infographie
    Le thème :
    Les candidats doivent rédiger un article de presse sur le thème « Elevage bovin & changement climatique ».
    Le format de l’article et sa remise :
    Le texte (en français) ne doit pas dépasser deux pages au format A4 en orientation portrait, avec un blanc tournant de 1 cm et une marge en pied de 6 cm où pourront apparaître les logos des partenaires et de l’établissement. Les partenaires ne pourront être ni un organisateur de salon, ni un groupe de presse, ni un organisme bancaire ou d’assurance. Les partenaires officiels du Concours Général Agricole ne sont pas concernés par cette restriction. Le texte ne devra pas comporter plus de 8000 caractères (lettres, espaces et caractères compris), pour laisser de la place aux illustrations (photos, infographies).

L’article sera téléchargé en format PDF (HD) sur l’interface du CGA, au plus tard le vendredi 7 janvier 2022 en précisant le nom de l’établissement. Toutes les photos utilisées devront être libres de droits.
Section établissements étrangers : Les établissements étrangers peuvent rédiger l’article de presse en français ou en anglais/allemand/espagnol mais dans ce cas, une deuxième version de l’article traduit en français doit être fournie. L’accompagnement de l’établissement français partenaire pour cette traduction est fortement recommandé.
L’épreuve sera obligatoirement réalisée par les participants et non par le service communication de l’établissement. Elle sera jugée sur l’efficacité de l’article, l’impact de l’accroche, la créativité, la cohérence du contenu, la qualité rédactionnelle, la qualité des illustrations, la qualité de la mise en page et le respect des consignes.

b) Décoration et animation de la stalle :
Les candidats français doivent décorer et animer la stalle de l’animal adulte en déclinant le thème du SIA : « La formation aux métiers de l’élevage : notre quotidien, votre avenir ! ».
Les récentes crises ont mis en évidence une agriculture battante. Les
consommateurs, de plus en plus attentifs à la qualité de leur alimentation, ont (re)découvert le rôle essentiel des agriculteurs et de leur travail au quotidien.
L’enjeu est plus que jamais de construire un avenir en commun.
Section établissements étrangers : Les candidats étrangers pourront communiquer sur l’agriculture de leur pays, leur établissement, leur partenariat avec l’établissement français, etc.
Les restrictions suivantes doivent être respectées sous peine de retrait de points :

  • Seul l’espace de tourbe à l’arrière de l’animal adulte pourra être personnalisé par les participants
  • La décoration de la stalle ne doit pas empiéter sur les allées qui doivent impérativement rester libre à la
    circulation du public
  • La signalétique et les éléments de décoration de l’équipe ne doivent pas masquer la signalétique du
    CGA-SIA
  • Aucun support ne doit être fixé à la stalle
  • La décoration installée ne doit pas empiéter sur l’espace des animaux
  • Le devant de la stalle (au niveau de la tête de l’animal) doit rester libre de toute décoration
  • La dimension de la décoration ne doit pas dépasser 1 m de haut et 0.50 m de long
  • La dégustation et distribution de produits alimentaires sont interdites
    En dehors des épreuves, deux élèves doivent obligatoirement être présents auprès de la stalle. La présence de
    l’ensemble de l’équipe n’est pas exigée.
    Les critères d’appréciation seront les suivants : le respect des consignes mentionnées ci-dessus, la qualité
    visuelle, l’originalité et le respect de la thématique, l’interaction avec le public (accueil, relationnel,
    échange, etc.).

Epreuve n° 2 : manipulation d’un bovin en toute sécurité

Cette épreuve a pour objectif de renforcer les liens entre l’animal et l’homme. La manipulation des bovins est une pratique quotidienne de l’élevage, utilisée dans toutes les interventions sur les animaux. Les techniques d’approche sont indispensables pour isoler un animal et le guider dans l’installation de contention. Les pratiques de manipulation des bovins reposent sur la bonne connaissance des animaux. Le matériel est simple, mais il doit être utilisé en tenant compte du comportement des animaux.
L’objectif de l’épreuve est de démontrer les aptitudes des apprenants à contenir et manipuler un bovin en sécurité tout en respectant les règles élémentaires d’ergonomie et le bien-être animal. Il s’agit aussi de
valoriser le travail d’équipe, tant dans la préparation que dans l’exécution.
L’épreuve d’une durée de dix minutes est effectuée sur le ring par trois élèves sans l’aide d’adultes.

  • 1 élève pour la manipulation
  • 1 élève pour les commentaires (en français)
  • 1 élève pour amener et reprendre l’animal (éventuellement un autre pour le veau)
    L’établissement utilisera un animal issu de son troupeau. Pour la sécurité de tous, chaque établissement est
    invité à présenter un animal calme et apte à la manipulation.

Le candidat pour la manipulation ainsi que l’équipier qui amène et reprend l’animal devront obligatoirement disposer d’équipements individuels de sécurité réglementaires (combinaison, gants, chaussures de sécurité). Dans le cas contraire, ils ne pourront pas participer à l’épreuve.
L’élève qui amène l’animal le libère dans le ring. A la fin de l’exercice, il le reprend. Le tout doit se faire dans les conditions de sécurité et de respect du bien-être animal.
L’élève en charge de la manipulation doit :

  1. Attraper l’animal
  2. Amarrer l’animal
  3. Réaliser un licol d’attache ou anti-étranglement
  4. Ôter la corde
  5. Poser un licol en corde
  6. Poser un licol de sortie de ring
  7. Ôter le licol d’attache ou anti-étranglement
  8. Détacher l’animal et le transmettre au convoyeur
    Le choix des techniques utilisées pour la manipulation n’est pas imposé.
    Le jury appréciera les explications fournies par l’équipe concernant le choix de la technique retenue en fonction du comportement de l’animal et la qualité des commentaires fournis.
    L’élève en charge des commentaires doit porter le polo ainsi que le gilet sans manche fournis par l’organisateur. Il sera doté d’un micro HF. Il sera libre de ses commentaires, mais à titre indicatif, il pourra présenter son établissement, l’animal et devra commenter les gestes de son partenaire.
    L’élève en charge des commentaires et l’élève qui amène l’animal seront également jugés.
    Une attention particulière sera portée à l’observation des règles de sécurité.
    Section établissements étrangers : Les équipes étrangères réaliseront la même épreuve que les établissements français. Dans le cas où les candidats étrangers ne sont pas francophones, les commentaires seront réalisés par un candidat de l’équipe française partenaire.
    Les candidats seront évalués sur trois critères :
  • la justesse de l’exécution
  • le travail en sécurité
  • les commentaires

Epreuve n° 3 : grand oral de présentation sur le ring

L’épreuve de présentation sur le ring est réalisée par chaque équipe au complet, accompagnée d’un bovin adulte (et du veau dans le cas d’une femelle suitée). Les participants en charge de l’animal portent obligatoirement des gants et des chaussures de sécurité. L’accompagnement par un adulte n’est pas autorisé. Les apprenants doivent porter le polo et le gilet sans manches fournis par l’organisateur, un pantalon ou une jupe et des chaussures de couleur foncée (noire si possible). Tous les moyens électroniques de communication (téléphone portable, tablette etc.) sont interdits.
La présence d’un groupe de musique acoustique (sans amplificateur) constitué par les élèves est possible dans la limite des six élèves autorisés à participer à cette épreuve. Il est formellement interdit de venir avec de la musique enregistrée (CD, clé USB, etc.). Les organisateurs mettent à disposition de l’équipe des micros HF au nombre de 6 maximum. Les mascottes des établissements ne peuvent en aucun cas être présentes sur le ring.
Cette épreuve met en évidence l’établissement dans son territoire, les formations qu’il propose, l’implication des élèves/étudiants sur l’exploitation, les liens avec l’environnement professionnel ainsi que l’ouverture internationale de l’enseignement dispensé. Elle intègre la présentation de l’animal en insistant sur les qualités et les défauts éventuels.

L’ouverture internationale de l’enseignement peut être mise en avant par toute action ou projet visant à faire découvrir en interne aux élèves et étudiants ou hors les murs, une culture, une langue, un sujet concernant d’autres pays. En ce sens, cette ouverture s’inscrit dans la mission de coopération internationale des établissements agricoles. Cela peut prendre la forme d’activités extra-scolaires (clubs de langues, vidéo, mangas…), d’animations culturelles (visionnage de films ou documentaires étrangers, forums, marché international…), de jumelages et d’échanges avec des pays limitrophes ou bien plus éloignés (en partenariat avec les communes ou non), d’actions de solidarité internationale (en partenariat avec des ONG ou non), de mobilités à l’étranger, de sections européennes ou de projets ou d’échanges financés ou non par l’agence Erasmus+.
La séquence sur l’ouverture internationale est réalisée en langue étrangère (au choix : anglais, allemand, espagnol) en faisant intervenir au moins trois participants. Cette partie doit être présentée deux fois par des apprenants distincts : une fois en français et une fois en langue étrangère.
Section établissements étrangers : L’épreuve peut se faire soit en français, soit dans la langue maternelle de l’équipe. Dans ce cas-là, un sous-titrage doit être fourni qui sera projeté sur l’écran lors de la diffusion sur le ring. Les établissements étrangers aidés par leur partenaire français doivent fournir le texte en français avec un séquençage précis des 5 minutes de la présentation au plus tard le vendredi 28 janvier 2022. La séquence sur l’ouverture internationale est réalisée en langue étrangère (au choix : anglais, allemand, espagnol).
Chaque établissement dispose de 5 minutes pour assurer l’ensemble de la prestation à compter de l’entrée sur le ring. La présentation orale débute dès l’entrée sur le ring. Le passage sur le podium avec l’animal est obligatoire.
Les critères d’évaluation sont l’originalité et la qualité de la mise en scène, la gestion de l’espace scénique du grand ring, la maîtrise du fond et du vocabulaire technique, l’implication des apprenants dans l’ouverture internationale et l’expression en langue étrangère. Des pénalités peuvent être appliquées en cas de non-respect des consignes.
A l’occasion de la présentation sur le ring, une présentation Powerpoint passera sur l’écran. Pour cela, nous vous remercions de nous fournir 6 photos libres de droit en format JPG :

  • 1 photo de l’équipe
  • 2 photos de votre établissement
  • 1 photo de l’animal (et du veau pour une vache suitée)
  • 2 photos de l’exploitation
    Les photos sont à télécharger depuis votre interface au plus tard le vendredi 14 janvier 2022.
    Le montage du Powerpoint sera réalisé par l’équipe organisatrice. Les photos et le Powerpoint ne sont pas des épreuves. Elles n’auront aucune influence sur les membres du jury et la note finale.

Epreuve n° 4 : notation du comportement des élèves sur le salon

L’objectif de cette épreuve est d’évaluer le comportement et le respect des consignes par les élèves afin de favoriser un esprit d’éleveur responsable.
Le comportement et le respect des consignes seront notés à partir des critères suivants :

  • Le respect des horaires et du règlement
  • Le respect du bien-être des animaux et l’entretien des stalles
  • La tenue générale des candidats (vestimentaire, port du badge, etc.)
  • L’attitude et le comportement pendant tout le séjour et lors de la traite
  • Le comportement envers les autres concurrents
    Le passage du jury se fera à l’improviste et au moins deux fois dans la journée.